Blogue

PORTRAIT I CLIENT

Par L'équipe Délire

Portrait | Client

Pour ce deuxième portrait, nous avons rencontré David Harvey qui nous a tous épatés lors du dernier Dynofest en remportant les honneurs! Il nous a charmés par sa personnalité et son parcours. Personne très humble venant d’une famille de sportifs (sa sœur a remporté la Coupe Québec en ski de fond, son frère a représenté le Canada à la Coupe du monde en triathlon, sa mère a fait quelques demi-Ironman et son père faisait partie du AA en volleyball au collégial), on peut assurément dire qu’il a les gênes d’un sportif!  N’hésitez pas à aller lui jaser pour faire sa connaissance! #faitpourgrimper

Occupation : Étudiant en Sciences de la Nature et commis chez Subway

Âge : 19 ans

Film Préféré : I’m Bolt (documentaire) et Pirates des Caraïbes (le premier!).

Si ta vie était un film, quel en serait le titre? Je suis un passionné de sport, sans doute « Bonjour les sportifs», hahaha.

Bloc ou voie? Je grimpe uniquement à l’intérieur en bloc. Cependant, j’envisage d’aller faire un tour pour essayer les spots de deep-water en Croatie/Grèce!!

Que manges-tu au petit déj? Des muffins anglais au Nutella et aux bananes. À tous les matins! Simple et délicieux! (Testé et approuvé par l’équipe de Délire Escalade)

Qu’aimes-tu de l’escalade? J’apprécie particulièrement les gains physionomiques. Tous les sports pratiqués auparavant ne m’ont jamais montré autant d’impact sur mon aspect physique. Avant, un peu plus jeune, que ce soit au soccer ou ailleurs, j’étais dans les plus petits et depuis, j’arrête pas de grandir et la grimpe me donne une bonne forme physique.  J’aime également la vibe, les gens sont super sympathiques, tout le monde a son petit challenge à chaque session, s’entraide peu importe le niveau.

Ta vision de la communauté Délire? J’ai grimpé pour la première fois au Délire Ste-Foy, à ma première date avec ma copine, il y a pratiquement un an. C’est elle qui m’a initié. J’avais déjà grimpé auparavant, mais depuis je grimpe régulièrement à tous les deux jours, le gym est pas très loin de la maison. J’aime l’ambiance qu’il y a dans la place et je fais de belles rencontres. D’ailleurs, l’un de mes partners de grimpe était dans la même école que moi au secondaire, mais nous nous étions jamais jasé. C’est l’intérêt pour ce sport qui nous a ralliés. À voir la croissance d’adeptes depuis mon jour un, le sport ne sera que de plus en plus populaire, en plus d’avoir un volet compétitif, ce qui amènera encore plus de visibilité et d’opportunité de peaufiner la grimpe au Québec.

Ton plus beau moment en escalade? Quand Gabriel, le Directeur de Ste-Foy, m’a demandé mon nom pour annoncer au micro à la finale du Dynofest que j’étais le gagnant. Tout le monde connait David Trudeau (mon concurrent, que je respecte énormément), mais durant le challenge, personne n’avait connaissance de mon nom à l’exception de mes proches.

As-tu une routine d’entrainement? Je ne fais pas d’entrainement surchargé ni de régime particulier. Je me concentre sur une routine de choses que j’aime. Je cours depuis mon enfance, que ce soit au soccer ou en marathon, je performe au volley-ball depuis quelques années. Les sports sont une sphère que j’entretiens régulièrement dans ma vie, à tel point que je dois me discipliner pour rester assis à mes cours ou pour étudier. Même qu’à l’occasion, il m’arrive d’annuler un engagement avec ma copine pour aller grimper parce que mes mains deviennent moites tellement le plaisir de grimper m’habite.

La musique que tu écoutes dans ton char ces temps-ci? En général, j’écoute surtout du country. Ces temps-ci en particulier, j’écoute surtout du Kane Brown.

La dernière photo prise sur ton cell? La dernière photo que j’ai prise est en fait mon billet d’avion de mon prochain voyage en Croatie et en Grèce.