fbpx
Blogue

2020, l’année de l’escalade

Par DÉLIRE

Oui oui, ça y est.

Il est loin, le temps de la première ascension d’El Capitan à l’aide de pitons, crochets et marteaux, aussi loin que l’époque où Jim Birdwell grimpait d’immenses parois sous l’influence de substances. En 2020, l’escalade fait enfin son entrée aux Jeux olympiques. Pour le développement du sport, c’est un énorme pas vers l’avant. Laisse-nous t’expliquer pourquoi on a osé baptiser l’année 2020, «l’année de l’escalade»!

Pour mieux comprendre les changements qui se préparent en vue des Jeux olympiques, jetons un œil vers l’arrière. Dans la dernière année ont eu lieu les qualifications visant à sélectionner les 20 hommes et 20 femmes qui participeront à cette première édition. Contrairement au circuit de la Coupe du monde, les athlètes devront rivaliser dans trois disciplines: le bloc, la voie et la vitesse. C’est le cumulatif du pointage de ces trois épreuves qui déterminera le podium. 

Le Canada a réussi à qualifier un athlète.

Il se peut que tu aies eu la chance de le rencontrer lors de son passage au gym de Sainte-Foy, en 2018. Il s’agit du légendaire Sean McColl. C’est un grimpeur qui a déjà fait plusieurs fois ses preuves sur le circuit international.

«C’EST TRÈS FACILE DE TRAVAILLER AVEC UN ATHLÈTE COMME [SEAN MCCOLL] PARCE QUE, JUSTEMENT, Y’A PAS VRAIMENT DE FÉDÉRATION SPORTIVE DERRIÈRE LUI QUI a DÉJÀ DES EMPLOYÉS QUi TENTEnt DE le PROTÉGER. [PERSONNE N’ALLAIT PROTESTER POUR QU’IL NE TRAVAILLE PAS] AVEC D’AUTRES PHYSIOTHÉRAPEUTES, [CAR] AVEC SEAN, Y’AVAIT JUSTE PAS DE PHYSIOTHÉRAPEUTE…»

Extrait d’un reportage de Radio-Canada (en français, bravo Sean!).

TU TE DEMANDES SÛREMENT CE QUE L’ENTRÉE DE L’ESCALADE AUX JEUX OLYMPIQUES CHANGE CONCRÈTEMENT DANS UN GYM PRÈS DE CHEZ TOI.

C’est que tous les sports qui sont représentés aux Jeux olympiques sont subventionnés par le gouvernement canadien. Le gouvernement investit dans le développement des infrastructures et dans l’épanouissement des athlètes. Par exemple, au lendemain des Jeux olympiques de Rio en 2017, le gouvernement fédéral a investi 25 M$ dans le Programme d’aide aux athlètes élites du Canada, un investissement sur 5 ans.*

À la suite des Jeux olympiques d’été de 2020, on peut prévoir des gyms qui se renouvellent, l’apparition de nouveaux centres, plus de programmes pour développer la relève et certainement une visibilité décuplée pour le sport. Imagine toutes les familles qui vont découvrir l’escalade, pour la première fois, dans leur salon.

2020, l’année de l’escalade

On est très enthousiaste en prévision de cette nouvelle année. On espère que tu l’es tout autant à l’idée de découvrir le sport ou de partager ta passion. Dans ce tourbillon d’excitation, en 2020, DÉLIRE retire complètement les frais d’activation des abonnements. 

Voilà une bonne raison de sauter de joie! Bonne année d’escalade à tous et à toutes.

Deviens membre

 

_______

Source :

* Le budget de 2017 ; Chapitre 3 – Un Canada fort à l’image nationale et internationale

Crédit photos :

  • Karel Belina, Ostrov, 1987 – Photo : Karel Vlče
  • Billy Westbay, Jim Bridwell, et John Long après la première ascension en une journée du Nose en 1975 – Photo : StoneMastersPress
  • Fred Beckey et Eric Björnstad tenant une affiche à Canyonlands, Utah – Photo: Eric Björnstad Collection
  • Sean McColl – Photo : Miguel Medina/AFP/Getty Images
  • Sean McColl (torse nu) – Photo : Daniel Edrich
  • DÉLIRE Beauport, Pierre-Bertrand, Sainte-Foy – Photo : Olivier Dumas Photographie